\\ Home : Life in motion : Stampa
De la musique avant toute chose...
Di Fabrizia (del 11/04/2006 @ 21:00:04, in Zone Francophone, linkato 867 volte)
Voilà, si vous voulez m'écouter chanter en Français, vous n'avez qu'à choisir:

Vous pouvez écouter Les Feuilles Mortes de Joseph Kosma et Jacques Prévert, et une version bilingue de Un Jour Mon Prince Viendra.

J 'avais bien improvisé sur deux couplets, à l'origine, mais j'ai soudain eu envie de récrire un texte, meme en citant les quelques mots que nous connaissons tous, chantés par Cendrillon...). Alors voilà, la chanson commence en Anglais, joue à cache-cache avec les syllabes du scat (qui d'ailleurs citent une chanson romaine très connue...), puis réapparait en Français pour me raconter un peu, moi qui aime tant jouer avec les mots...
…des mots sans fin, de petits mots,
des mots d’amour,
des mots avec des majuscules, de tout petits mots minuscules…

Ensuite, un morceau dédié par l'auteur Andrea Avena et par moi-meme (j'en ai écrit les paroles) à l'acteur Philippe Noiret, et un morceau composé par le guitariste américain Mark Boling, pour lequel j'ai écrit un texte en Français inspiré du tableau de Picasso "La Joie de Vivre", que j'ai pu longuement admirer au Musée Picasso d'Antibes: Twenty-five times around the sun.

C’est toi et moi, des mots qui suivent des pas
Deux échos d’un cœur qui bat
Des yeux, des ailes, baiser d’un arc-en-ciel
Nouvelle fleur et nouveau miel…
La vie, la joie, printemps qui chante en moi,
dans ton cœur j’ai dessiné des roses
des bleus, des verts, un horizon, la mer,
vingt-cinq fois un tour de terre…
Des yeux, des ailes, baiser d’arc-en-ciel,
nouvelle fleur, nouveau miel
Echos… Echos…
Ressac, ruisseau…
La vie, la joie,
des mots, des pas….

Enfin, l'arrangement dramatique qu'a fait Andrea Avena de Libertango de Astor Piazzolla, où je récite d'abord en espagnol le terrible texte Los Dictatores de Pablo Neruda, m'a poussé a écrire des paroles, là aussi en Français, paroles de liberté en exil, comme pour tant d'Argentins dans le monde...